Affaire Jubillar : de nouveaux indices troublants remettent en cause l’innocence de Cédric

Des secrets surprenants découverts sur le téléphone de Cédric remettent en cause son innocence dans l’affaire liée à la disparition de sa femme, Delphine Jubillar. Le point à travers cet article !

L’avocat des enfants des Jubillar estime que leur père a quelque chose à voir dans la disparition de Delphine. Retour sur ces secrets surprenants retrouvés sur son téléphone qui changent le cours de l’enquête.

Cédric Jubillar a-t-il tué sa femme ?

Voilà maintenant plusieurs mois que Cédric Jubillar clame son innocence dans l’affaire liée à la disparition de sa femme. Mais son téléphone portable va susciter le doute auprès des enquêteurs. À la suite de l’audience qui s’est tenue au mois de juin dernier à Toulouse, une analyse a été faite sur une libération éventuelle du suspect retenu en prison à titre provisoire depuis juin 2021.

Dans les colonnes d’Actu Toulouse, maître Laurent Boguet a chargé le père de famille en dénonçant l’utilisation de son cellulaire. Ce dernier a fait l’objet d’une expertise. « Il explique que la batterie de son smartphone est à plat durant la soirée du 15 au 16 décembre 2020, date de disparition de la victime. Mais comme il fallait qu’il aille au boulot le lendemain et que son téléphone lui sert de réveil, il affirme l’avoir rechargé en appliquant le mode avion ».

L’homme de loi estime que ces déclarations relèvent de pur mensonge. Comme il le souligne : « Si le smartphone avait vraiment été rechargé, il aurait présenté un niveau de batterie différent au petit matin. Une seule hypothèse : le téléphone a tout simplement été coupé ».

« Cette panne est tout à fait inhabituelle… »

Maître Bouguet appuie sa théorie en dévoilant les résultats d’expertise du téléphone : l’appareil est resté hors tension durant les heures du drame (de 22 h 30 à 4 h du matin). « Cette panne est tout à fait inhabituelle », souligne l’avocat. Cédric était accro à son téléphone, comme toutes les personnes de son âge.

Sans doute, le mari de Delphine a activé le mode avion pour ne pas être dérangé ou démasqué. Selon l’avocat, Cédric aurait prémédité les choses et projetait déjà d’assassiner son épouse sans qu’il ne s’agisse d’un coup de folie. En attendant le jugement définitif, le suspect numéro un dans cette affaire est présumé innocent. Affaire à suivre…