Albert II en froid avec Charlène de Monaco ? une spécialiste explique les raisons des dissensions

Alors que le Prince Albert II serait en froid avec Charlène de Monaco, une spécialiste des têtes couronnées a récemment expliqué les raisons de ces dissensions. On vous dit tout !

Alors qu’il est actuellement en visite officielle en Italie, le Prince Albert II semblait tendu sur les clichés qui ont été pris au cours des fêtes de Pâques. Sur les photos, on voit le Souverain en compagnie de son épouse, Charlène de Monaco et leurs enfants : Jacques et Gabriella.

Albert II et Charlène : un couple en crise ?

Dans son édition de cette semaine, le magazine Public donne des nouvelles de Charlène de Monaco qui serait visiblement en froid avec son illustre mari. L’hebdomadaire fait état de « signes qui confirment la thèse de tensions au sein du couple princier », suite au retour de la princesse au Rocher. Pour appuyer ces allégations, nos confrères se basent sur l’analyste d’une experte en communication non verbale, Judi James.

Cette dernière a livré son constat auprès de Daily Mail. Ses confidences ont par la suite été relayées par Public dans son édition sortie le 22 avril dernier. « Le Souverain monégasque est apparu avec la mine tendue alors qu’il essaie tant bien que mal d’assumer ses obligations de père de famille ».

L’experte nous explique les raisons des tensions au sein du couple princier

Selon l’experte, le Prince Albert II a du mal à composer avec la distance prise par sa femme. Judi James estime que Charlène de Monaco a sans doute pris cette décision pour montrer à son mari qu’elle est forte et courageuse. À ce propos, la publication souligne : « La princesse agit au détriment de l’affection. L’ancienne nageuse apparaît vulnérable et métamorphosée ».

Toujours selon nos confrères, la mère de Jacques et Gabriella présente un visage marqué par les stigmates de la « sombre période » qu’elle a affronté ces derniers temps. La première dame aurait sans doute voulu cacher son mal-être. « On est encore loin de la résurrection »¸ conclut la publication.