Alerte info : méfiez-vous de cette nouvelle escroquerie à la carte d’identité !

Une nouvelle forme d’escroquerie fait actuellement des ravages en France. Elle concerne le renouvellement des cartes d’identité. On vous dit tout !

Renouvellement de la carte vitale, paiement d’amende…Les escrocs ne cessent de redoubler de créativité pour piéger leurs victimes. Dernièrement, c’est l’arnaque à la nouvelle carte d’identité qui fait des ravages. On vous explique le mode opératoire !

Un SMS lié au renouvellement de la carte d’identité

« Dernier délai pour la récupération de votre nouvelle carte d’identité en conformité avec la nouvelle loi en vigueur. Passé ce délai, les coûts de production sont à la charge du propriétaire », écrivent les escrocs dans leur texto. Ils demandent ensuite à leurs victimes de cliquer sur un lien frauduleux. Une fois que la personne atterrit dessus, elle est priée de communiquer ces données personnelles (adresse électronique, nom, prénom…).

Signal-Arnaques met le public en garde sur son site officiel : « Le lien en question se sert d’une similarité entre le « i » majuscule et le « L » minuscule pour piéger les victimes et les mener directement vers un site d’hameçonnage à la place du vrai site ». Le but : répondre à des questions visant à collecter leurs informations personnelles.

Que faire pour ne pas tomber dans le piège ?

Contrairement à ce qu’indique le SMS, les coûts de production de la nouvelle carte d’identité ne sont pas financés par les propriétés sauf en cas de perte ou vol. Dans ce cas, il faudra s’acquitter d’un timbre fiscal de 25 €. Si votre carte d’identité actuelle est encore opérationnelle, vous pouvez encoure vous en servir jusqu’à l’échéance de la date de validité et procéder à un remplacement gratuit une fois l’échéance arrivée.

A titre de rappel, la carte nationale d’identité est valable de 15 ans. Pour obtenir une nouvelle carte, il faut en faire la demande auprès de la mairie. Une pré-demande peut être remplie en ligne via le site de l’Agence nationale des titres sécurisés et non sur le site du service public. Si vous recevez ce type de SMS ou courriel, surtout ne faites rien à part le signaler sur signalement.gouv.fr. Bloquez ensuite l’expéditeur pour ne plus rien recevoir de sa part.