APL revalorisées, bouclier tarifaire : les changements à prévoir pour 2023 !

Dans le cadre du projet de loi visant à redresser le pouvoir d’achat des Français, l’Etat a prévu plusieurs changements concernant les APL, le bouclier tarifaire et bien d’autres. On vous dit tout !

Le projet de loi en lien avec le budget 2023 prévoit plusieurs dispositifs visant à protéger les Français contre l’inflation. Parmi eux figurent les dispositions relatives au logement.

Les APL revalorisées, maintien du bouclier tarifaire

Au mois de septembre dernier, le gouvernement a rapporté son projet de budget pour l’année prochaine. Un texte qui renferme les initiatives politiques de 2023 et qui influenceront à coup sûr le quotidien des Français face au contexte de forte inflation. Si le vote n’a pas encore été réalisé, ces dispositifs sont approuvés par certains membres de l’opposition. 6 millions de familles vont pouvoir profiter d’une nouvelle revalorisation des aides personnalisées au logement (APL). En regard du projet de loi pouvoir d’achat, cette augmentation intervient en parallèle avec le taux d’inflation.

Le bouclier tarifaire mis en place l’année dernière sera également conservé avec une version allégée. La hausse du tarif du gaz ne dépassera pas le seuil de 15 % pour janvier 2023. La même disposition sera appliquée sur l’électricité à partir du mois de février. Le pouvoir exécutif a également assuré la remise de nouveaux chèques énergie entre 100 et 200 € pour les familles qui utilisent du bois ou du fioul comme source de chauffage.

Renforcement de la prime rénovation

L’Etat projette par ailleurs de renforcer la prime rénovation dont le budget est estimé à 100 millions d’euros. Ce bonus doit servir à financer les travaux de réhabilitation énergétique. Pointée du doigt pour sa mauvaise distribution, cette aide devrait se focaliser cette année sur les chantiers nécessitant des budgets colossaux. La valeur de cette prime dépend des recettes du propriétaire et de l’argent nécessaire aux travaux.

Enfin, pour ce qui est du mal logement, le projet « logement d’abord » prévoit la mise en place de centres d’hébergements plus performants avec de nouveaux établissements d’accueil. Le but est de réussir à orienter le plus vite les SDF vers une structure qui répond à leurs besoins.