Ces pièces de 1 centime d’euro valent de l’or ! En possédez-vous chez vous ?

© Metrotime

Avis à tous ceux et celles qui possèdent des pièces de 1 centime d’euro à leur disposition. Sachez que ces trésors valent de l’or. On vous explique tout !

Nous avons tous en notre possession de vieux objets que l’on utilise plus. Ces articles peuvent pourtant valoir une jolie fortune. Si vous décidez de trier vos pièces jaunes, vous allez sans doute gagner des recettes supplémentaires. Découvrez ce que vous pouvez empocher grâce à ces petites trouvailles !

Des pièces rares et valeureuses

De nos jours, les collectionneurs adorent chiner de vieux objets. C’est notamment le cas des pièces de monnaie dont les plus rares peuvent valoir une fortune. Après la pièce de 2 euros, la rédaction de JFD vous propose aujourd’hui de découvrir une estimation des pièces de centimes. Suivant la valeur, la nature, l’état, le pays d’origine et la rareté de la pièce, certaines se vendent à des prix ahurissants.

Si vous possédez des pièces de centimes, surtout ne vous en débarrassez pas ! À titre d’illustration, la pièce de 1 centime d’euro originaire d’Allemagne date de 2002 et présente un rameau de chêne. Ce symbole est associé à la justice et à la puissance. Depuis le 19esiècle, il symbolise la réussite. Notons que le concept a été imaginé par le professeur Rolf Lederbogen. Cette pièce vaut une véritable fortune puisqu’elle peut vous aider à empocher une cinquantaine de centimes.

D’autre part, le 1 centime d’euro autrichien a été utilisé entre 2005 et 2022. En dessous, on retrouve les couleurs du drapeau national de ce pays. À savoir, le blanc et le rouge accompagnés du millésime indiquant sa date de créations. Cette pièce présente une valeur cotée à 1 €. En revendant celle datant de 2022, vous pouvez empocher jusqu’à 20 centimes d’euros.

Le 1 centime d’euro belge peut vous rendre riche !

On termine notre sélection du jour avec le centime d’euro belge qui est amené à disparaître de la surface d’ici les prochaines années. Ces pièces sont une création de Jan Alfons Keustermans qui est responsable de l’institut des Beaux-Arts de Turnhout. Elles peuvent valoir jusqu’à 50 centimes d’euros en fonction de leur état et de la date de fabrication.