Charlène de Monaco impose ses conditions pour éviter le divorce

Après des longs mois à se ressaisir et à se soigner, Charlène, la princesse de Monaco est de retour dans sa principauté. En effet, l’état de santé de cette dernière préoccupe les Monégasques. Afin d’échapper au divorce, la princesse a imposé des conditions au prince Albert, voici les détails.

De retour sur le Rocher

Les derniers mois de Charlène de Monaco a été une vraie descente aux enfers. Après son retour de l’Afrique du Sud, la princesse a du faire face à des problèmes ORL. Ces derniers l’ont empêché de rentrer au Rocher. En plus de la chirurgie, les rumeurs évoquent également, une grosse dépression et des conflits avec son époux.

Cependant, il est très difficile de démêler le vrai du faux. La chose la plus sûre, c’est son infection ORL. Elle a eu plusieurs opérations qui l’a obligée à rester huit mois dans son pays natal.

Il y a eu également des problèmes d’entente dans la famille royale. Les sœurs de son époux lui font vivre un cauchemar, par simple jalousie. De ce fait, la pression est devenue trop forte pour la princesse de Monaco.

Le come-back

En effet, les Monégasques ont perdu espoir de revoir la princesse un jour. Mais, Charlène a fait son come-back. Le communiqué du palais princier a déclaré qu’en accord avec ave ses médecins, alors que son rétablissement est en bonne voie. Leurs altesses sérénissimes ont convenu ensemble que la princesse Charlène peut désormais poursuivre sa convalescence en principauté, auprès de son époux et ses enfants ».

Toutefois, le retour de la princesse se fera de manière progressive. Elle n’est pas encore prête à reprendre sa vie d’avant. Son état psychologique reste fragile, elle n’est également pas prête à reprendre ses responsabilités de princesse.

La princesse a également imposé ses conditions au prince Albert. Elle ne va pas habiter au sein du palais royal. Sur des hauteurs, là où elle sera plus à l’aise et entourée de la nature.
Désormais, la princesse habite à Roc Angel à l’arrière du pays poursuivant sa convalescence. Le prince n’a pas pu refuser la demande de Charlène, car, pour la première fois, elle a évoqué le mot « divorce ». Il n’est pas prêt pour ça, et un divorce est inenvisageable pour le prince Albert II de Monaco