Électricité : EDF va faire grimper son tarif de « 20 à 30 fois » cet hiver ?

À l’approche de l’hiver, EDF a décidé de réviser son tarif. Les consommateurs s’attendent à voir leur facture d’électricité grimper dans les prochains mois…

Sur les réseaux sociaux, les bruits courent selon lesquels EDF va faire monter le prix de l’électricité pour l’hiver prochain. Une hausse qui est estimée entre 20 a 30 fois plus chère qu’avant. Des propos qui confondent néanmoins plusieurs allégations. Le point à travers cet article !

Un prix entre 900 et 1 500 € par MWH en 2023 

L’inquiétude monte déjà pour de nombreux Français, à l’approche de l’hiver. Vendredi dernier, les tarifs de l’énergie ont atteint de nouveaux records. Mais selon un internaute, cette excitation pourrait entraîner une note d’électricité salée pour de nombreux foyers. Comme il le souligne : « EDF entend réviser le tarif de l’électricité qui variera entre 900 € et 1 500 € par MWH en 2023 ».

La même source annonce à tort qu’EDF a augmenté ses prix de « 20 à 30 fois » plus chers. Cette publication qui a fait réagir plus de 30 000 abonnés précise que la facture oscillera entre 22,5 et 37,5 plus cher qu’auparavant. Des allégations niées par la société elle-même : « EDF n’a encore fait aucune annonce concernant l’hiver à venir ».

Un malentendu ?

Il semblerait que cette personne fasse une confusion entre deux allégations. Tout d’abord, le marché de l’électricité a certes explosé ces derniers temps. La semaine dernière, le prix de gros de l’énergie a franchi le cap des 1 000 € le mégawattheure (MWh) pour l’an prochain, soit 12 fois plus que cette année. C’est surement sur la base de ces statistiques que l’internaute s’est inspiré dans ces allégations.

Vendredi dernier, EDF a annoncé qu’il y aurait moins de réacteurs opérationnels pour la prochaine saison hivernale. Ce qui explique la flambée des prix. Pour ce qui est de la facture, il faudra faire la distinction entre le marché de détail et celui de gros. Il faut savoir que le prix réglé par le consommateur final est en rapport avec le TRV (Tarif réglementé de vente). Ce dernier fait l’objet d’une révision deux fois par an.