Elle quitte le restaurant sans régler l’addition : 10 ans après, elle adresse une lettre inattendue au propriétaire !

Le propriétaire de ce restaurant ne s’attendait pas à cette lettre poignante de la part d’une cliente venue dans son établissement il y a de cela 10 ans…

Il s’agit du restaurant « Le Bosphore » dont le proprio a été témoin d’une jolie attention de la part d’une ancienne cliente. Cette dernière, passée il y a 10 ans, était à l’époque repartie sans régler l’addition. Aujourd’hui, elle a décidé de se racheter à travers une lettre touchante. Le point à travers cet article !

10 ans après, elle présente ses excuses…

En 2010, cette mère de famille décide de se rendre dans le restaurant avec ses quatre enfants. Malheureusement, elle n’avait pas les moyens de se payer le repas. Néanmoins, elle voulait à tout prix faire plaisir à ses bouts de chou. À l’issue du repas, la petite famille a quitté l’établissement sans payer l’addition. Pour le propriétaire, 5 menus non payés représentaient pourtant un sacré chiffre. Mais il a préféré faire vent de la situation.

Dix ans plus tard, c’est le choc ! Il reçoit une lettre anonyme d’une femme qui avoue être partie de son restaurant sans payer. À l’intérieur, il retrouvera un billet de 50 €. Comme message, on pouvait lire : « Bonjour Monsieur… Je vous écris avec ce billet de 50 € pour vous rendre l’argent que je vous dois. En 2010, je suis partie de votre resto avec mes quatre enfants sans payer (…). Que Dieu vous protège et vous apporte plein de succès. J’espère que vous pourrez me pardonner mon geste que je regrette ».

La mère de famille rembourse l’argent qu’elle n’a pas payé

10 ans après les faits, la mère de famille décide de rembourser l’argent qu’elle avait en quelque sorte « volé ». À l’époque, le propriétaire du Bosphore était le papa de Guney Cokkaya (13 ans) et aujourd’hui, c’est lui qui est aux commandes de l’établissement de son père. Il décide de raconter le contenu de la lettre à son papa.

Touché par cette attention, l’ancien dirigeant du restaurant a publié une photo de la fameuse lettre avec le billet de 50 € sur les réseaux sociaux. La publication n’a pas laissé les internautes indifférents. Une histoire qui prouve que de nos jours, l’humanité et la morale existent encore ! Tout est bien qui finit bien !