Familles nombreuses : Olivia Gayat dévoile les « sommes colossales » qu’elle gagne !

© Pinterest

L’heure est venue pour Olivia Gayat de passer aux aveux concernant les sommes colossales qu’elle gagne grâce à l’émission « Familles nombreuses : la vie en XXL ». On vous dit tout !

S’il y a bien des vedettes de téléréalité qui sont très suivies sur les réseaux sociaux, ce sont les familles participant à l’aventure « Familles nombreuses : la vie en XXL » sur TF1. Cette semaine, ce fut au tour d’Olivia Gayat de faire parler d’elle au cours de ses échanges avec Jordan De Luxe.

« Mais c’est aberrant… »

Dans la tribu des Gayat, Olivia représente la fille aînée. Cette-dernière était récemment reçue par Jordan De Luxe sur le plateau de son émission. L’occasion pour le présentateur de poser des questions à sa convive concernant ses revenus mensuels. A ce propos, la candidate de la première chaîne avoue toucher chaque mois entre 10 000 et 20 000 €.

A ce propos, la mère de famille confie : « ça varie suivant les marques et les périodes de l’années. Là, ça a régressé car en 2021, c’était un truc de dingue à cause du confinement. Avant, je bénéficiais d’une certains stabilité, j’arrivais à économiser de l’argent sans difficulté. Mais une fois qu’on a côtoyé cet univers, on s’est dit mais c’est aberrant ».

« Certes, c’est des sommes colossales mais il faut beaucoup travailler… » poursuit-elle. Ce qui a permis à la principale intéressée de mettre de l’argent de côté pour la réalisation de sa maison. « Je suis du genre économe. Je mène une vie sereine et je ne suis pas habituée au luxe. J’ai récemment acquis une petite voiture », souligne la mère de famille.

Révélations sur le salaire surprenant d’Oliviat Gayat

Dans une récente interview, les parents d’Oliviat Gayat ont confié : « Elle touche des sommes que nous, on n’empoche pas… ». Une situation que le père de famille ne déplore pas pour autant car ses journées de travail ne lui suffisaient pas à toucher le même pactole qu’elle empoche grâce à Instagram : « À l’époque, je ne touchais pas 4000 balles, j’encaissais 1500 balles. Et je ramais, je ramais ».

Le grand-père a par la suite investi dans le métier d’influenceur au même titre que sa femme…sans succès. « Et lorsque je l’ai vue à l’œuvre dans son métier, j’ai cessé les placements de produits. Pour moi c’était trop difficile (…) ».