Huile d’olive : les consommateurs trompés, l’UFC-Que Choisir lance une mise en garde !

L’association des consommateurs, UFC-Que Choisir a récemment tenu à mettre le public en garde contre certaines références d’huile d’olive proposées sur le marché.

Ces derniers temps, les consommateurs rencontrent des difficultés à choisir les produits sur le marché. Selon l’UFC-Que-Choisir, certains d’entre eux sont trompeurs. C’est notamment le cas de l’huile d’olive. Le point à travers cet article !

Méfiez-vous de l’étiquetage de l’huile d’olive

Voilà maintenant plusieurs années que l’association des consommateurs redouble d’efforts pour protéger les Français face à la dangerosité de certains produits vendus en grandes surfaces. L’UFC-Que-Choisir a récemment lancé une alerte face aux étiquettes mensongères de certains produits. C’est notamment le cas de l’huile d’olive qui est considéré comme le plus dangereux de tous. Ce n’est pas la première fois que cet organisme lance une alerte dans ce genre.

L’année dernière, l’association a recensé une dizaine d’huiles d’olive ne méritant pas l’inscription « vierge extra » figurant sur son emballage. Au fil des années, le phénomène s’accentue. D’où l’intérêt de redoubler de vigilance ! Toujours selon les études menées par l’entité, 177 des établissements contrôlés ne respectaient pas les normes. Un constat approuvé par La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Des anomalies liées à la véracité des mentions d’étiquetage

Dans son rapport, l’UFC-Que-Choisir souligne : « Les évaluations ont été réalisées sur la base de la qualité du produit (catégorie de l’huile, huile extra vierge…), le respect des normes en vigueur concernant l’étiquetage et les diverses mentions, l’origine de l’huile d’olive… ». Les résultats indiquent que plus d’un tiers des fabricants contrôlés présentent des anomalies.

Pour illustrer cette analyse, l’association prend l’exemple de l’huile de grignon d’olive qui est commercialisé comme étant de l’huile d’olive extra vierge. Il en va de même pour des huiles étiquetées « fabriquées de manière locale » alors qu’il n’en est rien. D’où l’intérêt de se méfier des produits achetés dans les supermarchés !