Jean-Luc Reichmann renversé par une voiture : zoom sur cet accident à moto qui aurait pu lui coûter la vie

Jean-Luc Reichmann a vécu de multiples épreuves avant de devenir l’animateur célèbre qu’il est aujourd’hui. Gros plan sur cet accident à moto qui aurait pu coûter la vie au présentateur de TF1.

Le 2 juillet prochain, un reportage consacré à Jean-Luc Reichmann sera retransmis sur TF1. L’occasion pour les téléspectateurs de revenir sur un affreux accident de moto qui aurait pu lui faire perdre la vie dans les années 80.

Un accident qui laisse d’importantes séquelles

Il figure aujourd’hui parmi les personnalités préférées des Français à la télévision. Celui qui présente chaque jour « Les 12 Coups de midi » sera bientôt mis à l’honneur dans un documentaire exclusif retraçant son parcours privé et professionnel. Dans ce reportage, le collègue de Zette se confie au sujet de sa jeunesse, sa tache de naissance sur le nez et les péripéties qu’il a dû traverser.

Ce reportage sera également l’occasion pour les fans de Jean-Luc Reichmann d’écouter le témoignage des proches de ce dernier, dont sa maman et son frère Bruno. Le programme met également en lumière l’accident qui a failli coûter la vie à l’acteur de 61 ans. Nous sommes en 1984, le compagnon de Nathalie Lecoultre se fait renverser par une voiture alors qu’il est au volant de sa moto.

Le drame va laisser d’importantes séquelles et plusieurs opérations chirurgicales. C’est pour cette raison que l’interprète de Léo Matteï présente une importante cicatrice sur son avant-bras gauche. Un détail qu’il n’a pas manqué de montrer aux téléspectateurs sur le plateau du jeu de midi en 2017. Il profite de l’occasion pour encourager les jeunes motards à rester prudents sur la route.

« J’ai vécu cet accident comme un combat… »

Plusieurs décennies après cet accident, Jean-Luc Reichmann ressort plus fort de ce drame. Dans les colonnes de Voici, l’animateur souligne : « J’ai vécu cet accident comme un combat pour ne pas perdre espoir et lutter jusqu’au bout… je ne me suis jamais plaint une seule fois. Je savais que je devais remporter ce combat (…) ». Un mental d’acier qui force l’admiration !