La Cour des comptes révèle combien Brigitte Macron a coûté à la France !

Dans son dernier rapport, la Cour des comptes précise la somme déboursée par la France pour sa première dame, Brigitte Macron. On vous dit tout !

Dans son compte-rendu sorti la semaine dernière, la Cour des comptes a révélé les dépenses engagées par l’État pour financer les activités de Brigitte Macron. Ce budget inclut divers types de frais considérés comme « prioritaires ». Le point à travers cet article !

Brigitte Macron : une première dame très impliquée

À la suite de sa carrière en tant qu’institutrice dans le domaine de la Littérature, Brigitte Macron continue de contribuer au développement de la France par des moyens plus conséquents. Alors que la femme d’Emmanuel Macron aurait pu profiter d’un répit à 69 ans, l’ancienne professeure semble particulièrement bien rodée. Au cours de ces cinq premières années professionnelles, elle a tout donné malgré les pluies de critiques.

Finalement, la Première dame a réussi à s’imprégner du protocole de l’Élysée et à sortir de l’ombre. Même si sa mission n’est déterminée sous aucun statut officiel, elle se doit de remplir certaines obligations et responsabilités en tant que femme du chef d’État. Celle qui est originaire d’Amiens doit par exemple assister aux réunions avec ses homologues des pays étrangers.

Un budget de 292 000 € pour financer les activités de la Première dame

La Cour des comptes surveille de près les dépenses réalisées par la Première dame dans l’exercice de ses fonctions. Selon leur dernier rapport, le montant a été évalué à 292 454 €, ce qui est de 624 € supérieur à celui de 2020. Néanmoins, cette somme ne correspond qu’à 0,27 % du budget consacré par la présidence de la République.

Notons que Brigitte Macron ne se sert pas de cet argent pour garnir sa garde-robe personnelle. Elle s’en sert néanmoins pour les dépenses liées à sa mise en beauté quotidienne. Ce budget inclut également les indemnités aux personnes responsables de l’organisation de son agenda et les agents qui s’occupent de ses courriers. À cela s’ajoutent les frais de déplacement de la mère de famille pour des événements officiels.