Maladie du soda « NASH » : de plus en plus de victimes en France… Voici comment elle se manifeste !

Alors que la maladie du soda « NASH » fait de plus en plus de victimes en France, on vous propose de découvrir comment elle se manifeste dans les prochaines lignes !

Cette pathologie que l’on connaît également sous le nom « Maladie du soda » ou « maladie du foie gras » n’est autre qu’une stéatose hépatique résultant de l’accumulation de matières grasses dans le foie ; Voici ses symptômes.

Profil-type des personnes susceptibles de contracter la maladie

En France, ils seraient aujourd’hui plus de 200 000 à souffrir de la forme grave de la maladie NASH. Dans les cas les plus compliqués, la maladie peut aboutir à la cirrhose ou au cancer. Selon nos confrères de Passeport santé, la maladie peut constituer jusqu’à 5 % de la masse totale du foie. Elle se manifeste notamment chez les personnes en surpoids et celles qui mangent beaucoup de sucres.

On l’appelle d’ailleurs maladie du soda, car elle touche en particulier ceux et celles qui prennent des boissons sucrées. La consommation régulière d’alcool (2 à 3 verres par jour) augmente également le risque de contracter la maladie. Il en va de même pour les sujets diabétiques. Mais quels sont les symptômes qui devraient alerter ?

Comment déceler la maladie de NASH ? 

Selon l’American liver foundation, cette pathologie ne présente pas beaucoup de symptômes au départ. Ceux-ci se manifestent généralement après plusieurs années lorsque la cirrhose est à un stade avancé. Les signes qui doivent alerter impliquent des démangeaisons, un gonflement du ventre, un changement de comportement ou encore un jaunissement de la peau.

Selon Cnews, cette maladie est pour le moment incurable. En effet, les scientifiques n’ont pas encore réussi à trouver un traitement capable de mettre fin à la maladie du foie gras. Néanmoins, il est tout à fait possible de prévenir les risques liés à NASH en optant pour une alimentation saine et en faisant régulièrement du sport.