Nathalie Marquay dévastée : elle passe des heures à pleurer, sa mise au point

Alors que Nathalie Marquay serait dévastée depuis la tragique disparition de Jean-Pierre Pernaut, la mère de famille a tenu à faire une importante mise au point cette semaine. Précisions.

Voilà maintenant moins de deux mois que Jean-Pierre Pernaut nous a quittés, des suites d’un cancer des poumons. Un deuil particulièrement difficile à surmonter pour sa femme, Nathalie Marquay. Devant les rumeurs estimant qu’elle est au plus mal, l’ancienne Miss France a décidé de réagir. Le point à travers cet article !

« Rendez-vous aujourd’hui à partir de 16 h au Grand Palais Ephémère ! »

À l’occasion du festival du livre organisé cette semaine à Paris, Nathalie Marquay a fait parler d’elle sur les réseaux sociaux. Celle qui intervient régulièrement sur le plateau de Touche pas à mon poste a cordialement invité ses fans. Sur Instagram, elle a écrit : « Rendez-vous aujourd’hui à partir de 16 h au Grand Palais Ephémère ! j’aurais l’opportunité de dédicacer mon ouvrage et d’échanger avec vous ».

Dans son livre, la veuve de Jean-Pierre Pernaut partage ses prémonitions. Les avis des lecteurs sur cet ouvrage sont pour la plupart positifs. Parmi les commentaires, on peut lire : « Fort et puissant. Un témoignage admirable, je m’invite à être plus attentive », « J’ai terminé le livre en une journée et j’ai appris beaucoup de ce témoignage ».

Un deuil difficile à surmonter

Une autre fan de Nathalie Marquay souligne : « Les jours précédant le départ de l’ancien pape du 13 h, Je souhaite que sa femme nous raconte davantage d’anecdotes dans un autre ouvrage que j’attends avec impatience ». Dans tous les cas, le livre écrit par la mère de Lou Pernaut semble avoir touché les lecteurs.

Selon nos confrères de France Dimanche, la jolie brune ne serait pas dans son assiette depuis la perte de son mari, emporté le 2 mars dernier par un cancer des poumons. À ce propos, la publication rapporte : « Nathalie a des difficultés à remonter la pente. Depuis le décès de JPP, elle est méconnaissable et passe beaucoup de temps à pleurer ». Si la mère de famille garde le moral haut, c’est pour ses enfants. Le 22 avril dernier, elle a eu l’occasion de se ressaisir.