Nathalie Marquay : le désastre, révélations sur un souvenir cauchemardesque avec Jean-Pierre Pernaut

Moins de deux mois après le décès de Jean-Pierre Pernaut, Nathalie Marquay a encore du mal à surmonter le deuil. Retour sur ce souvenir cauchemardesque vécu avec le regretté journaliste.

Avant d’être emporté par un cancer des poumons au mois de mars dernier, Jean-Pierre Pernaut a affronté un gros coup dur. L’ancien pape du 13 h de TF1 était même convaincu que son heure avait sonné. Un épisode qu’il a sans doute confié à son épouse, Nathalie Marquay. Le drame est survenu peu de temps avant leur rencontre.

Un attentat « apocalyptique »

Dans son récit, Jean-Pierre Pernaut fait état d’une apocalypse. Celui qui a précédé à Marie-Sophie Lacarrau aux commandes du JT de 13 heures était en effet persuadé qu’il allait mourir. La mésaventure a eu lieu à New York dans les années 2000. Dans son édition de cette semaine, le magazine Histoires Vérités apporte des précisions sur cette tragédie.

Dans les colonnes de l’hebdomadaire, on apprend un événement qualifié d’apocalyptique. Les mêmes allégations ont par la suite été reprises par nos confrères d’Ici Paris. Lorsqu’on a demandé au regretté animateur d’évoquer le moment le plus douloureux de son parcours professionnel, il s’est jeté sur l’attentat des tours jumelles du World Trade Center. Souvenez-vous. Le drame a eu lieu en septembre 2001.

Jean-Pierre Pernaut a eu la peur de sa vie

Le jour suivant le drame qui l’avait dévasté, Jean-Pierre Pernaut avait pris l’avion. Son vol était différent de celui de son acolyte de l’époque, Pierre Poivre d’Arvor. Les deux confrères étaient persuadés que l’un deux allaient crasher. À ce propos, le journaliste raconte : « La ville était déserte et remplie de poussière. Sur les trottoirs, les gens étaient sous le choc. Certains d’entre eux priaient à genou et le ciel s’est assombri », dans les colonnes du magazine.

Et la publication de préciser : « Un avion a soudain traversé le ciel. Et comme l’espace aérien n’était pas encore ouvert, tout le monde était en panique. C’est un souvenir apocalyptique. Un épisode traumatisant qui marquera à jamais le journaliste dans sa carrière ». Paix à son âme !