Prime de Noël de la CAF : les dates à noter pour empocher jusqu’à 442€ !

La Caisse d’Allocations Familiales versera bientôt la Prime de Noël vivement attendue par de nombreux Français. Découvrez l’essentiel à retenir sur ce précieux coup de pouce pouvant aller jusqu’à 442 € !

La prime de Noël représente une aide précieuse pour de nombreuses familles en cette période précédant les fêtes de fin d’année. Mais à combien s’élève-t-elle ? A quand le versement et surtout qui sont les principaux bénéficiaires ? Le point à travers cet article !

A qui la prime de Noël de la CAF profite-t-elle ?

Il s’agit d’une aide financière destinée à aider les familles modestes largement impactées par l’inflation à passer des fêtes en famille plus sereine. En France, leur nombre est estimé à plus de 2,3 millions. Ces derniers sont des allocataires de minimas sociaux à l’instar du Revenu de solidarité active et les autres aides sociales de la CAF. Elle ne prend pas en compte le profil des allocataires suivant leur revenu, leurs prestations sociales ou encore la pension alimentaire.

Notons que le versement se fait de manière automatique. Autrement dit, il n’y a pas de procédures particulières à suivre si vous êtes éligibles à cette aide octroyée par la Caisse d’allocations familiales. La prime de Noël sera également remise cette année par Pôle Emploi pour les chômeurs éligibles, à conditions d’avoir épuisé leurs droits au chômage.

A combien s’élève la prime ?

Depuis 2009, le montant de la Prime de Noël est resté intact. Celui-ci est fixé suivant les conditions familiales du bénéficiaire et ne prend pas en considération le revenu de ce-dernier. Si vous êtes éligibles et que vous êtes membre de Pôle Emploi, cette organisation va fixer la valeur de la prime. Celle-ci étant évaluée à 152,45 €.

Du côté de la prime de Noël de la CAF, elle va varier suivant la taille du foyer. L’aide financière est évaluée à 152,42 € pour une personne célibataire contre 442,10 € pour un couple ayant quatre enfants à charge. A cela s’ajoute une majoration supplémentaire de 60,98 € par personne. Ainsi, une personne célibataire avec un enfant encaissera 228,67 € contre 320,14 € pour une personne seule avec 2 enfants.