Prime et aide de 6 000 € : Qui peut bénéficier de cette aide ? Les modalités d’accès…

Pour aider les Français à faire face à l’inflation, le gouvernement propose jusqu’à 6 000 € d’aides. Mais qui peuvent profiter de ce coup de pouce financier ? Le point à travers cet article !

Ces derniers temps, Emmanuel Macron et son équipe multiplient les primes pour aider les Français à faire face à l’inflation. Parmi elles figurent cette indemnité de 6 000 € qui s’annonce comme un précieux coup de pouce financier en ces temps de crise.

Prime Macron à 6 000 € : conditions d’éligibilité

Au mois de juin dernier, l’Insee avait estimé le taux d’inflation à 5,8 % en l’espace d’un an. Ce chiffre est amené à grimper à 5,5 % jusqu’à la fin de l’année. Raison pour laquelle le gouvernement a décidé de tripler la prime Macron. À titre de rappel, cette indemnisation profite aux foyers modestes profitant d’un bas salaire. La prime exceptionnelle peut donc monter jusqu’à 6 000 € cette année.

Notons que cette prime fait l’objet d’une exonération d’impôt sur le salaire. Il en va de même sur les cotisations sociales ou les contributions. En revanche, les employés ne sont pas tous éligibles à cette aide. La PEPA ne s’adresse qu’à une certaine catégorie de salariés. À savoir ceux qui touchent une rétribution trois fois inférieure au SMIC durant les 12 mois qui précèdent le paiement.

Qui peut profiter de cette aide ?

Notons que le versement de la prime Macron n’est pas obligatoire pour les entreprises. Les employeurs peuvent choisir d’appliquer ou non cette règle au sein de son entreprise. Ils choisissent également les bénéficiaires à condition que ces derniers répondent à la condition mentionnée plus haut. Cette année, le bonus profitera également aux apprentis et aux agents de la fonction publique.

Les responsables de l’entreprise sont libres de choisir les modalités de versement de la prime Macron. Le montant alloué dépend cependant du niveau de classification de l’employé et de sa rémunération. À cela s’ajoutent les conditions de travail dans le cadre de la crise sanitaire et le temps de travail durant l’année.