Vente immobilière : comment s’assurer que l’acquéreur est en mesure d’obtenir son crédit ?

Dans le cadre d’une vente immobilière, il est primordial de s’assurer que l’acquéreur est en mesure d’obtenir son crédit. Mais comment en être sûr ? On vous dit tout !

La transaction immobilière est immédiatement suspendue dans la mesure où l’acquéreur n’obtient pas le crédit nécessaire. D’où l’importance de vérifier la solvabilité de l’acheteur avant toute opération commerciale.

Le crédit immobilier : plusieurs obstacles à son obtention

Augmentation des taux de crédit, durcissement des règles concernant le taux d’endettement…Il n’est pas toujours évident de décrocher un crédit immobilier de nos jours ! Selon Cafpi, l’apport personnel des emprunteurs a atteint les records les plus élevés. Une situation qui résulte du contexte actuel. Notons que le refus de prêt tend à freiner le bon déroulement d’une transaction immobilière.

« Un acquéreur qui voit sa demande de crédit réfutée représente un désastre pour le vendeur. Celui-ci perd plusieurs semaines de travail et doit faire machine en arrière », souligne l’expert immobilier Jean-Luc Brulard. D’où l’intérêt de vérifier la solvabilité de l’acquéreur en vue d’éviter les mauvaises surprises.

Transaction immobilière : comment vérifier la solvabilité de l’acheteur ?

Il est de l’ordre de l’agent immobilier en charge de l’opération de s’assurer de la solvabilité de l’acheteur. « Nous avons pour mission de créer un lien avec les acheteurs afin de vérifier qu’ils ont les moyens nécessaires pour acheter le bien », explique Jean-Luc Brulard. Si les experts ne s’autorisent pas à réclamer des documents bancaires à l’instar des relevés de compte, ils ont toutefois le droit de demander aux clients de réaliser une simulation de crédit auprès de leur institution bancaire.

Une fois cette simulation validée, l’acquéreur détient un accord de principe qui renferme le montant de la somme qu’il est capable de débourser et le plan de financement détaillé de la propriété vendue. Ce document est parfait pour s’assurer de la solvabilité de l’acquéreur. Une fois que l’acheteur est jugé solvable, la conclusion de vente peut se faire.